• Un oui ou un nom, mais véritable…

     

    Un oui ou un nom, mais véritable…

     

    « Ne jure aucunement, ni pas le ciel, parce que c’est le Royaume de mon Père ; ni par la terre, parce que c’est son marchepied ; ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul vrai cheveu. Que ta parole soit oui, ou non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin.  Matthieu V. 33-37. »
    On peut répondre oui et nous pensons non … Déchirures intérieures, car nous ne savons plus dire non. Très frustrant ! Et dévalorisant à l’extrême ! Une hésitation qui nous fait dire le contraire de ce que l’on pense lors d’un choix, mène souvent à une impasse. Cela peut provoquer en nous un décrochage, un décalage constant qui peut finir par nous désarticuler. Cela peut venir d’une mauvaise estime de soi. Car nous voulons éviter tout désaccord parce que cela risque de nous faire entrer en lutte. Nous n’osons pas donner une opinion différente. C’est une très mauvaise forme de respect. C’est une recherche mal placé de l’approbation de l’autre. Savoir dire non : relève d’une recherche de l’estime de soi. Pour s’accueillir, s’aimer soi-même permet une grande vérité personnelle. Cela permet de façon nette et précise d’exprimer un non. On ne blesse pas l’autre, on s’affirme !
    Oui ou non fermement dit voulu et consenti, net nous fait goûter le fruit de l’esprit qu’est la joie. C’est exercer le discernement !
    Une école de l’humilité, de la vérité et de la charité
    Lorsque nous ne pactisons pas avec l’autre pour lui faire plaisir absolument, nous apprenons aussi à l’aimer et à l’écouter. Cela devient une relation authentique qui devient possible avec l’autre.
    Si nous sommes habités par le Père, nous saurons vraiment dire un oui net ou un non ferme. Nous devons nous recueillir dans le silence… Une méditation ; qui exige un retrait de la foule, Cela permet d’être une personne de décisions et voir beaucoup plus juste.
    Je peux demander au Père le discernement !
    Apprenons à savoir dire oui et dire non aussi fermement et humblement.
    Jésus : « Que ton oui soit oui et que ton non soit non », nous engage chaque jour… A être debout !
     

    « Les rues où Immanouël est passé5 Debout devant le Père Éternel »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Avril à 09:48

    Ne jamais jouer les moutons de Panurge et rester soi-même contre vents et marées :)  Bon week end Marie Anne  Bisous

    2
    Vendredi 28 Avril à 13:57

    D'accord Paulette, ne panurgeons pas no Mais, ceux qui ne veulent

    pas que du bien aux autres ne changent pas non plus ! Bisous et très

    bon week-end Paulette

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter