• Message d'espoir de Jésus

     

    Message d'espoir de Jésus

    Message d'espoir de Jésus

     

    Une croix chargée des erreurs du monde, c’est lourd! Jésus est épuisé, il succombe.

    Les coups de fouet, à ce moment là pleuvent sur la divine victime. Le sauveur pense alors à tous ceux qui, un jour seront tentés de se laisser aller au découragement après leurs chutes répétées. Aussi dans un suprême effort, il se relève et reprend sa marche vers le Golgotha pour y parachever sa mission de rédempteur.

    N’oublions pas Jésus succombant sur le chemin du calvaire, il a pensé à nos fatigues, à nos souffrances, à nos découragements, à nos chutes sur le chemin de la vie. Sachons en ces moments pénibles de notre existence, lever les yeux vers la croix, vers le ciel.

    Jésus nous sauve!

    Jésus dit: “ Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau et moi, je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et mettez vous à mon école car je suis doux et humble de coeur et vous trouverez le repos pour vos âmes. Mon joug est facile à porter et mon fardeau est léger car tout à été remis par mon Père. Venez tous à moi car je vous donnerais le repos! Mon Père est toujours avec moi parce que je fais toujours ce qui lui plaît. Qui n’a pas peur d’être écrasé par le fardeau des autres, je referais ses forces. Venez à l’écart et reposez vous un peu ”.

    Aujourd’hui combien la vie est dure? Combien il y a des choses lourdes à porter dans nos familles, notre travail? Chômage, santé, violences, etc.

    Aussi souvent nous nous demandons:

    “ Mais comment Dieu peut il nous laisser soumis à de telles épreuves? ”

    La réponse des sages et des savants : “ C’est de notre faute ”

    Souvent nous nous disons : “ Mais qu’est ce que j’ai bien pu faire au Bon Dieu, qu’il m’arrive pareil chose? ”.

    Nous voyons alors Dieu comme quelqu’un qui punit, qui nous envoie des châtiments. Nous remâchons amèrement nos échecs, nos blessures et les choses pas trop belles de notre vie.

    Mais la révélation qui au contraire et faite aux petits et que Jésus nous apprend: La réponse des sages et des savants est fausse.

    Pour ceux qui souffrent, il y a avec Dieu, un chemin, une expérience qui nous fait passer de notre amertume amère à la paix.

    C’est à la façon de Jésus et de Dieu de prendre vraiment au sérieux nos souffrances et réaliser que vraiment nous avons soufferts ou nous souffrons même si c’est notre faute parfois: La souffrance est réelle!

    Aussi au lieu de nous durcir, de nous raidir ayons comme Jésus de la compassion de nous même et des autres.

    Parlez de votre souffrance et mettez des mots sur votre fardeau devant Dieu. Osez crier votre plainte à Dieu car il est capable de vous entendre. Parlez en aux autres et ne restez pas repliés sur notre silence, et disons à l’autre qu’il vous a blessé pour pouvoir prendre un peu de distance avec ce dont vous souffrez et de ne plus être dominé par ce qui vous a blessé.

    Les fardeaux, les souffrances Dieu ne les supprime pas mais il est capable de vous aider à trouver la force de faire comme lui, comme Jésus qui porte les erreurs du monde.

    Ne restons pas enfermés en nous même, nous lever, marcher, bouger, rebondir même si ça fait encore mal et même si nous boitons. Regardons les fardeaux des autres et aidons les à les porter.

    Une seule route, un juste milieu, une liberté intérieure avec la joie dans le coeur parce que Dieu nous rencontre sur cette route. Nous sommes alors assis à côté de lui et Jésus dit humblement: “Venez et reposez vous un instant” Même si la situation est angoissante pour tout le monde.

    “ Change mon coeur et mon esprit Jésus, montre moi cet unique chemin vers mon équilibre intérieur, le juste milieu entre le yin et le yang ”

    Message d'espoir de Jésus

    Message d'espoir de Jésus

     

    « NOTRE PERE : nouvelle traduction (2017)La vie et la passion de Jésus-Christ (1898) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter